QUAND LA SEPARATION EST DIFFICILE? En quoi consiste l’accompagnement parental ?

Nous sommes parents de 2 filles de 6 et 3 ans. La rentrée de notre fille à l’école en petite section a été un moment difficile pour toute la famille. A l’école comme à la maison, elle pleurait et criait énormément. Sa grande sœur supportait mal ses hurlements. Nous étions très tendus et nous nous sentions démunis et désemparés face à ses colères, sa rage ou sa tristesse.

Comment faire pour retrouver le sourire de notre fille et une ambiance détendue à la maison ?

Isabelle, témoin des pleurs et de la séparation difficile avec notre fille le matin à l’école nous a proposé son soutien. Les riches échanges que nous avons eus avec elle, nous ont sensibilisés à une méthode simple, pratique et respectueuse pour mieux communiquer avec notre fille en favorisant l’accueil de ses émotions sans les nier.

Par exemple, quand B. nous disait « je ne veux pas aller à l’école », on répondait spontanément sans vraiment l’écouter « mais c’est bien l’école, tu vas apprendre plein de choses… » et les pleurs s’amplifiaient encore…

OLYMPUS DIGITAL CAMERANous aurions pu lui dire simplement : « Tu n’es pas contente d’aller à l’école, tu préfèrerais rester à la maison » ou encore plutôt que de

l’interroger sur ce qui ne va pas et lui dire « Pourquoi es tu triste, pourquoi cries tu ? », on lui répond « tu as l’air triste ou tu sembles avoir passé une mauvaise journée ».

Pas besoin de poser de questions, ce genre de phrase toute simple aide notre fille à se détendre et à se sentir mieux parce qu’on accepte ses sentiments et qu’elle sait qu’elle a été comprise.

Désireux d’aller plus loin dans la démarche, nous avons participé à un atelier entre parents, animé par Isabelle sur « la séparation avec l’enfant ». Cet atelier a été l’occasion partager avec d’autres parents des problèmes courants que nous rencontrons avec nos enfants, de faire part de notre ressenti et de nos expériences avec notre enfant. On en ressort déculpabilisé, confiant et motivé pour avancer vers une meilleure communication avec nos filles.

Aujourd’hui nous vivons moins de stress et notre relation avec nos enfants sont plus valorisantes. L’ambiance familiale s’est détendue et notre fille prend plaisir à aller à l’école !

P. et C.

 

Publicités